En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Le saviez-vous ? :

La BPCO atteint 210 millions de personnes dans le monde et occasionne 3 millions de décès par an :

• L'âge de diagnostic moyen est de 40 ans.
• Les femmes sont autant touchées que les hommes


C'est quoi ? :

La broncho-pneumopathie chronique obstructive [BPCO] est une maladie chronique inflammatoire qui touche les bronches.Elle se manifeste par une obstruction lente et progressive des voies aériennes et des poumons, avec diminutions des débits

Les  principaux  symptômes  de  la  BPCO sont l'essoufflement, les expectorations anormales  [mélange de salive  et  de  mucus]  et  une toux chronique.
La  principale   cause   de   la  BPCO   est   le tabagisme.


La BPCO peut évoluer longtemps sans donner de signes.
Ces signes se manifestent par une toux matinale avec expectoration, qui devient peu à peu persistante: c'est la toux du fumeur. L'essoufflement s'installe ensuite, d'abord à l'effort puis au repos, perturbant les gestes de la vie quotidienne.
Enfin, des épisodes d'infection bronchopulmonaire aggravent les signes de la BPCO et peuvent être des signes d'alerte.
Pour être  bien  prise en charge,  la BPCO doit être diagnostiquée précocement,  par de simples tests  de la respiration.

N'hésitez  pas à en parler à votre  médecin  traitant.

 

Les conseils de votre pharmacien :

  1. La prise en charge au quotidien : 
    •  Arrêt impératif du tabac.
    • Pratique d'une activité physique quotidienne: marche rapide, natation, vélo ... 

  2.  Les traitements médicamenteux :
     Les traitements sont évolutifs en fonction de l'évolution de la maladie  :
    • Les broncho-dilatateurs permettent de dilater les bronches, faciliter le passage de l'air et lutter contre la sensation de gêne  respiratoire  [dyspnée].
    • Les corticoïdes luttent contre l'inflammation bronchique et sont administrés par inhalation comme les broncho-dilatateurs.
    • L'oxygénothérapie peut être  utile dans les formes sévères.

  3.  La prévention :
    La vaccination antigrippale et anti  pneumococcique permet d'éviter les sur infections bronchiques.